Family trip

Family trip: à la découverte de Dubaï

Me revoilà sur le blog, prête à rédiger quelques mots à propos de notre city-trip à Dubaï. Je dis prête car je souhaitais vous apporter un minimum d’objectivité et pour cela, j’ai du laisser passer deux bonnes semaines. Ce petit voyage (30 minutes de vol de Doha) était le premier à 4 avec baby Emi, 4 mois et Hanaé, 3 ans. La confiance était au top avant de partir, ben oui Doha-Dubai c’est aussi exotique que de partir un week-end dans les Ardennes quand on habite Bruxelles.

Mais voilà, 2 enfants, ce n’est pas 1 comme me disait ma belle-mère… Partir avec Hanaé au Japon ou en Australie quand elle avait 16 mois avait été d’une simplicité (à une ou deux petites colères près) mais là, 4 jours à Dubaï sont transformés en défi sportif et mental. Emi n’a pas du tout aimé être en dehors de sa routine et nous l’a fait sentir…ah le pouvoir des bébés, cette clarté dans l’expression de leurs besoins 🙂

Revenons à Dubaï. Depuis bientôt 3 ans à Doha je n’y avais jamais mis les pieds, pas tellement tentée à la base. A priori, le tourisme bling bling sans véritable attrait culturel ne me dit rien. Mais notre curiosité et la proximité du lieu collaient parfaitement avec notre statut de famille récemment agrandie et quand même toujours avide de voyages.

burj-khalifa-779040__340

Nous nous sommes fait un petit programme tout doux et qui nous a donné, entre deux biberons, une bonne vue d’ensemble de cette ville des Emirats. Nous avions choisi un appart’hôtel dans le quartier de la Marina. Le compromis parfait pour avoir de l’espace tout en profitant des buffets du petit dèj. Super qualité, jolie vue sur la Marina, à 5 minutes du métro, je vous recommande le quartier.

Dubaï ne détient pas à ma connaissance de trésors cachés sur le plan des visites culturelles mais est plutôt une ville de belles expériences un peu hors du commun, un endroit sympa à découvrir, toujours plus étonnant par son côté démesuré. Nous sommes donc restés dans les clichés sans vraiment sortir des sentiers battus car oui avec une poussette, c’est tout de suite moins évident de se la jouer baroudeurs. Voici mon récap:

La Burj Khalifa, plus haute structure du monde jamais construite qui culmine à 830 mètres, 162 étages. Démesuré je vous le disais. C’est à voir, c’est aussi à visiter, mais nous nous sommes contenté de l’admirer de l’extérieur et de tenter quelques selfies en nous faisant rentrer nous et le gratte-ciel dans le cadre, c’était pas gagné.

burj-khalifa-1096446_960_720

C’est après avoir traversé le Dubaï Mall que l’énergie nous a manquée pour attendre notre tour dans la queue de la Burj Khalifa. 1200 boutiques rassemblées dans un centre commercial gigantesque. Autant dire que les shopping addict y trouvent leur bonheur. J’y ai retrouvé quelques boutiques chouchoutes qui n’existent pas à Doha. Quelques pyjamas chez Petit bateau et une paire de ballerine chez Repetto. Je suis fan de cette marque depuis mon enfance, elle me rappelle les chaussons, les cours de danse et les ballets que j’aime toujours autant regarder.

img_20161121_204830

J’ai découvert la librairie japonaise Kinokuniya, surface immense dédiée aux livres en tout genre, le rayon jeunesse est très bien fourni, j’ai même eu le temps d’y flâner avec Emi qui dormait tranquillement pendant que la deuxième moitié de l’équipe visitait le -une fois de plus- gigantesque aquarium avec sa vitre époustouflante de 32 mètres de large au beau milieu du mall.

C’est plutôt sympa de faire les magasins en passant à côté de raies nageant avec des requins. Hanaé a été émerveillée par la visite, 33 000 animaux marins en tout et un magnifique tunnel entouré d’eau, l’impression d’être immergé dans l’océan.

Le métro est très pratique et facile, il traverse la ville qui s’étend en ligne droite. Accessible en poussette, il y a des espaces prévu pour les femmes et les enfants. Il nous est toutefois permis de voyager du côté des hommes.

Autre expérience tout à fait typique de la démesure et de la philosophie « tout & tout de suite »des Emirats: Dubaï Ski. Une mini station de ski à -4 degrés au bout du mall of Emirates. Luge, télésiège, piste de ski, bobsleigh, rencontre avec des pingouins, toutes les joies de la glisse et du froid au milieu du désert. On passe du short/tongs à la combi de ski à louer sur place. Une aberration écologique quand on y pense.Dubaï fait forcément partie de ces destinations qui titillent notre éthique (et vivre au Qatar, même combat d’ailleurs, j’écrirai un article à ce sujet). Le budget est tout aussi démesuré que l’endroit. Là encore c’est Hanaé qui a été s’amuser dans la neige avec son papa et je n’ai pas été triste de rester tranquillement avec Emi, qui n’aurait de toute façon pas aimé le froid (I guess).

skiing-in-dubai-1024x6821

51a6d8d6ea.jpg

Nous avons rejoint des amis belges qui habitent sur place pour une fin de journée promenade et resto le long de la plage. Les températures sont très douces en novembre: dans les 26 degrés.

Ensuite direction l’hôtel Atlantis, situé sur l’archipel d’îles qui dessinent un palmier sur la mer.visite-privee-de-lhotel-atlantis-the-palm-dubai_3-1

Une méga structure qui en toute franchise ne m’a pas tellement plu (pour le logement). Une splendide déco sur le thème marin qui a plu à Hanaé qui se prenait pour Ariel. L’histoire des constellations est racontée à travers de majestueuses colonnes qui ornent le hall d’entrée. Ou devrais-je dire du hall de gare car en effet, l’hotel s’apparente plutôt à une industrie. Nous aurions du y faire les activités intéressantes sans forcément y loger, c’est ce que je recommanderais.

Sur le site Atlantis, on trouve un parc aquatique, Aquadventure: un monde à lui tout seul. Sceaux à bascules, ponts de corde, rivières rapides, toboggans, dont l’un vous propulse dans un tunnel transparent immergé dans un lagon rempli de requins. Une partie du parc est aussi dédiée aux tout petits.

Les ado qui sommeillent encore en nous ont été un peu frustrés de ne pas profiter des attractions assez incroyables du parc mais on a 2 adorables filles pour compenser (Lol).  On s’est bien rattrapé avec The Lost Chamber aquarium vraiment époustouflant. Il y a moyen de faire de la plongée et de nager parmi les poissons. Mais les enfants doivent un peu grandir (relol).

visite-privee-de-lhotel-atlantis-the-palm-dubai_2

Dans le genre cliché mais qui met toujours des étoiles dans les yeux, il est possible de rencontrer (et même nager mais on ne l’a pas fait) avec des dauphins. L’extase pour Hanaé qui nous parle encore de Lennox, un gentil dauphin âgé de 10 ans qu’elle a pu caresser.

Vous l’aurez compris le séjour était assez…marin! On a pu s’extasier devant une flopée de de poissons, tortues et autres mammifères marins et ca a plus à Hanaé qui est celle de nous 4 ayant le plus profité du séjour. img-20161121-wa0019

Ce que j’ai aimé à Dubaï: 

  • la facilité de déplacement, grâce au métro
  • me dire à tous les coins de rue que quand même l’homme est un peu dingue avec ses envies de grandeur
  • les Dubaïotes, y compris les Emirati, globalement tellement plus souriants et moins rigides qu’à Doha
  • les nombreux parcs et jardins joliment fleuris

Ce que j’ai moins aimé:

  • La pollution quand on marche à pieds
  • Les grues un peu partout, les travaux n’arrêtent jamais. On m’avait dit qu’en comparaison à Doha, Dubaï une ville finie et je n’ai pas eu ce sentiment

Je recommanderais Dubaï à une famille avec enfants de 3 ans voire plus (il y a encore des tas d’autres activités à explorer avec des plus grands), aussi à un couple de jeunes célibataires tentés par les aventures qui sortent de l’ordinaire. En gros je ne conseillerais pas Dubaï à mes beaux-parents qui ont 60 ans et fan d’antiquités 😀

Nous sommes rentrés de vacances sur les rotules mais contents de la découverte. Si on s’est dit le soir même « plus jamais » à la façon dont on bannit l’alcool un lendemain de soirée trop arrosée, on a très vite replongé en réservant nos billets pour Tokyo en avril.

Nul ne sait combien de temps nous resterons au Qatar avec la chance de payer des billets d’avions au prix d’un tgv Bruxelles-Paris, on continuera dans la mesure du possible d’emmener notre tribu là où nos envies nous portent. 20161121_165125

 

 

 

Publicités

19 réflexions au sujet de « Family trip: à la découverte de Dubaï »

  1. Ton article me conforte dans ma curiosité : j’aimerais bien aller à Dubai pour « voir », me rendre compte de la démesure… un autre endroit qui provoque ce type de curiosité pour moi c’est Las Vegas. Merci pour ce résumé en tout cas 😉

    J'aime

    1. Quand l’objectif du voyage est en effet de combler une curiosité plus que d’être surpris par de jolis musées alors ce sont de super chouettes destinations. Et finalement cette démesure est profondément ancrée dans leur culture et ce serait intéressant de creuser le pourquoi 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. C’est bien ce que je pensais à propos de ce genre d’endroits. Du coup, c’est le genre de voyage qu’on ne fera pas en priorité ou alors si on a une bonne opportunité car c’est clair qu’on est plus attiré par tout qui a une valeur culturelle/historique/naturelle/… que juste par la folie humaine. C’est vrai que ça serait pas mal de comprendre les raisons de cette folie des grandeurs qui anime ce coin du globe 🙂

        J'aime

    1. Oui les Repetto sont top! Il y avait des soldes et elles revenaient à environ 85 euros la paire. Je pense que ça doit être moins cher à Paris, mais la dernière paire que j’avais trouvé au Japon était dans les 200 pour le même modèle alors j’étais satisfaite de la ristourne 😊

      J'aime

  2. Rooo, tu me fais rêver ! J’ai un bébé de 14 mois qui peine également beaucoup à supporter de sortir de sa routine de repas et sommeil. Lorsque ces deux besoins là sont assurés on peut vraiment aller partout mais loin, c’est vite la crise… Du coup on se freine un peu. Avec le temps, je sais qu’il va être de plus en plus cool et curieux.
    Xx

    J'aime

    1. Oui je pense qu’on doit être patientes et à l’écoute de leurs besoins, ici on refera une prochaine tentative quand elle aura 10 mois et nous reajusterons au fur et à mesure s’il le faut. Je réalise qu’un bébé n’est pas l autre, ils ont leur personnalité même si petit, ma première fille était une aventurière et s’est toujours adaptée partout dès ses 3 mois. Passe une belle journée, à bientôt

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s