Sweet Inspiration

Mes livres de 2016: catégorie développement personnel

La fin de l’année arrive avec son lot de petits bilans. J’aime me souvenir des lectures qui ont laissé de belles traces dans mon esprit. Je sais qu’un livre me plait quand je grapille la moindre minute pour poursuivre ma lecture (oui je reste à côté de toi pendant ton bain mais maman travaille en même temps. Je sais c’est mal) et quand une fois terminé, je pars à la pêche aux infos: interviews de l’auteur, critiques, je veux absolument tout savoir de la personne, du contexte qui a fait naître la pépite que j’ai entre les mains.

Ne parvenant pas à choisir UN livre pour l’année et vu mes goûts très éclectiques, je vous propose une série de petits articles afin de vous faire part de mon livre favori de 2016 pour diverses catégories. Aujourd’hui je vous parle de développement personnel et d’éducation avec un thème qui me tient à coeur: l’orientation professionnelle. Ken Robinson part du constat suivant: des tas de gens ne sont pas heureux 5 jours sur 7 et attendent péniblement le le week-end.

 

100978485

Quatrième de couverture:

Avez-vous le sentiment de n’avoir jamais trouvé votre place à l’école, d’avoir raté votre vocation? Pensez-vous qu’il soit trop tard pour faire ce que vous aimez vraiment? Souhaitez-vous aider vos enfants à trouver leur voie, à découvrir ce qui les rendra heureux? 

Selon K. Robinson, il y a urgence à transformer l’éducation de nos enfants et à stimuler leur créativité, pour les guider vers ce pour quoi ils sont faits. Cela peut changer la vie tout simplement

Ce qui m’a touché

Le thème de l’orientation me poursuit dans la vie ou c’est plutôt moi qui le traque. Mon mémoire de fin d’études traitait déjà ce thème, j’ai ensuite travaillé 3 ans dans la recherche en éducation sur l’approche orientante, démarche québécoise visant à développer la maturité vocationnelle des enfants et ensuite des ados. Un choix d’étude n’est pas seulement un choix d’école mais bien un choix de vie qui peut avoir une influence sur tant d’autres aspects. Les canadiens ont compris que sans préparation, sans informations professionnelles, un jeune de 16 ou 18 ans choisira souvent une voie comme il jouerait à la roulette russe. Je n’ai cessé de me questionner depuis à ce sujet faisant évidemment écho à mes propres choix professionnels. Et l’an dernier, ma soeur m’a offert L’élément.

Son auteur, Ken Robinson préconise de travailler sur la quête de notre élément, point de convergence entre notre passion et notre talent naturel. Trouver son élément permet de saisir l’étincelle qui fait vibrer chacun de nous. Il incite à penser différemment et dresse des parcours complètement atypiques. On apprend au fil de la lecture que les acteurs de ces vies originales sont des personnages connus de tous et vivant de leur passion. Bye bye les rabats-joiseries du type il n’y a pas de débouchés, tu n’es pas fait pour les études. Un livre qui refuse le déterminisme des parcours de vie, qui offre une occasion de se questionner pour se réinventer. Le postulat de base de l’auteur est de penser que nombreux sont ceux qui n’ont pas décelé leur élément car ils ignorent leur propres talents et ce qu’ils sont vraiment capables d’accomplir.

Un extrait:

Au chapitre 1, j’ai affirmé que mener sa vie revenait à diriger un bateau en haute mer. Vous pouvez soit rester à proximité des côtes connues, soit explorer un itinéraire plus ambitieux.
Mark Twain a recouru à la même métaphore. En réfléchissant à sa propre vie, il a donné ce conseil :
« Dans vingt ans, tu regretteras davantage les choses que tu n’auras pas faites que celles que tu auras réalisées. Alors largue les amarres, quitte ton port d’attache et capture les alizés dans tes voiles. Explore. Rêve. Découvre.« 

ken-robinson-e1432203486607-380x450

Annecdotes: Ken R. a été fait Chevalier par la Reine Elizabeth II pour services rendus à l’éducation. Son livre a aussi fait l’objet de vives critiques de la part de blogueurs étudiants interprétant les idées de Ken R. comme infantilisantes et enlevant aux jeunes leur capacité de se trouver par eux-mêmes.

Mon avis, c’est qu’un petit coup de pouce du système éducatif ainsi qu’une prise de conscience des parents quant aux conséquences d’une vie passée à travailler sans flamme ne peut pas faire de mal. Trouver son propre chemin entre l’école qui valorise les diplômes académiques et des parents ayant tendance à projeter des attentes personnelles sur leur progéniture…ca ne me semble pas si évident. 

trouver-son-elementL’élément permet donc une prise de conscience parfaitement étayée et écrite avec humour, ce qui ne gâche rien. On peut terminer le livre un peu perdu sur la question du comment. Pour se lancer dans cette quête, Ken Robinson a écrit le guide pratique Trouver son élément comprenant des tas d’exercices pratiques. Je ne l’ai pas encore lu, vous trouverez une interview de Ken R. à propos de ce deuxième opus ici.

Le thème de ce livre fait écho à des articles que j’ai beaucoup aimé récemment sur la blogo, notamment celui de Sana « Sois en CDI et tais-toi« . Je vous invite à découvrir son blog très inspirant.

**Et vous? Ca vous parle les livres de développement personnel? Dites-moi tout des titres qui ont eu la cote dans votre bibliothèque cette année**

 

 

Publicités

9 réflexions au sujet de « Mes livres de 2016: catégorie développement personnel »

  1. L’un des meilleurs livres sur le développement personnel c’est La Bible. Je suis sidérée par le nombre d’ouvrages sur le DP qui sont édités aujurdhui. C’est sans doute parce que le système dans lequel nous vivons ne nous convient pas. Je n’ai pas lu d’ouvrage de DP cette année, mais des articles sur internet si. J’ai notamment écouté, mais on peut le lire aussi » Les quatre accords Toltèques » et je trouve que c’est une excellente méthode.

    J'aime

  2. Alors là, merci internet qui nous a permis de nous rencontrer…dans mon job j’ai une partie orientation pro que j’adore et dans laquelle je m’éclate à développer de nouveaux ateliers…je ne connaissais pas cet auteur mais à mon avis je vais vite vite acheter cet ouvrage et l’exloiter…merci !!!

    Aimé par 1 personne

      1. Ouiii tout à fait 😀 Mais le Miracle Morning j’avoue le laisser sciemment en dessous de la pile ces derniers temps pour deux raisons: je l’ai acheté en anglais donc un peu flemmarde et je sais qu’il va me donner envie de me lancer dans une routine matinale pleine de promesse mais en ce moment, mes nuits sont tellement courtes avec mes deux filles que vraiment je préfère remettre ca à plus tard 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s