Sweet Inspiration

Dans ma valise (From Doha with…#5)

J’ai fait et défait un paquet de fois mes valises le mois dernier, mon adorable trolley Little Marcel à peine âgé de trois ans a d’ailleurs terminé son intense et courte vie dans la soute du vol Phuket-Doha. Trop chargé de bouées dégonflées, de linge sale, de livres, il a fini complètement déchiré sur la ceinture de récupération des bagages.

Depuis trois ans, ma valise fétiche a vu du pays, entre le Japon, la Turquie, en passant par l’Australie, et bien sûr sa route habituelle reliant au moins quatre fois par an la Belgique et le Moyen Orient. Elle a transporté les objets qui me tenaient à coeur tandis que je quittais mon pays pour m’installer ailleurs, elle a contenu des cadeaux précieux avant qu’ils parviennent à leur destinataire, avec ses jolies pois multicolores, ma valise nous a suivi partout.

Au retour d’un voyage, je suis toujours excitée à l’idée de la vider de mes dernières trouvailles. L’expatriation m’a aussi appris cela, ne pas disposer de tout ce que l’on souhaite là dans l’immédiat, prendre le temps de désirer les choses, un livre, une paire de chaussure, du matériel pour réaliser mes envies créatives. On trouve tout un tas de choses à Doha, la mondialisation est bien sûr passée par là mais l’esprit des petites boutiques indépendantes manque vraiment, ces lieux fait pour flâner, chiner de jolis trucs inédits et se laisser surprendre.

Quand l’envie de créer un bullet journal m’est apparue, je n’ai rien trouvé ici des feutres et carnets recommandés.  Pas non plus de librairie pour approvisionner ma fille de ses autocollants panini Peppa Pig. La poste est seulement en train de naître au Qatar et n’est pas encore tout à fait fonctionnelle. Je me suis fait livrer une commande Amazon arrivée 7 semaines plus tard dans notre PO box avec des frais de port équivalent à 45% du prix de ma commande. J’ai laissé tomber, j’achète le minimum ici et me fais plaisir lors de nos retours.

Finalement c’est sympa de faire l’expérience de la patience et de savourer ensuite. Laisser un temps de latence entre l’envie et le moment d’achat (et compte tenu de la place disponible dans une valise), ca me permet aussi de me centrer sur l’essentiel et de questionner mon envie: ai-je vraiment besoin de cet objet? Ca fait du bien à l’acheteuse compulsive de conneries que j’étais et cela a contribué à diminuer drastiquement ma pile de livres, j’essaye de ne pas la renflouer s’il me reste au moins cinq bouquins non entamés. 

Donc dans ma valise en rentrant de Belgique, encore et toujours…de la papeterie (ca devient une maladie je crois), et autres coups de coeur:

  • Un carnet « Season paper« , une marque aux imprimés magnifiques à prix tout doux. il_570xN.837692547_9syl
  • Un livre dont j’avais envie depuis très longtemps, je ne me résous pas à voir le film sans avoir avoir lu l’histoire originale.

41iRZXaX2vL._SX314_BO1,204,203,200_

  • Un poster géant à colorier: des heures de coloriages en perspective, j’y passe une demi heure par jour avec ma fille et c’est une top activité, du temps calme à partager au quotidien pendant lequel on papote. C’est Omy qui propose ces coloriages sur des thématiques variées, on a choisi Bruxelles pour garder un peu de Belgique chez nous.

     

  • Une paire de chaussure Le temps des cerises imprimé fleurs pour la bonne humeur. 4805967_200_A
  • Enfin, j’ai totalement craqué pour les cartes Meri Meri! (Il y aura toujours bien des voeux à souhaiter est donc l’argument qui m’a poussé à l’achat).

 

 

 

Aussi, Meri Meri , c’est un univers merveilleux à découvrir si vous avez l’intention d’organiser une fête d’anniversaire autour d’un thème original.  Immense coup de coeur pour la Party Collection  Let’s explore.

 

En bref, la morale de l’histoire, il me faut impérativement une valise plus grande pour ramener mes petits trésors.

(PS pour ceux qui suivent: me revoilà, fini le break, je n’ai pas réussi à terminer mon projet d’écriture dans le temps imparti par le MOOC mais j’ai bien avancé et appris tellement, je suis plus que jamais motivée à terminer l’histoire que j’ai envie de raconter).

A bientôt!

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « Dans ma valise (From Doha with…#5) »

  1. Hello ! Contente de te lire ! La papeterie je craque aussi très facilement (tu verrais tout ce que j’ai ramené du Japon où on trouve des merveilles à pas cher…). Je suis sûre qye tu as appris plein de choses avec le MOOC qui te permettront de faire aboutir ton projet lorsque le moment sera venu. Tu nous donneras ton avis sur « La fille du train » ? Hâte de comparer au mien…bises et très belle semaine à toi !

    J'aime

    1. Oh ouiii la papeterie au Japon, je me souviens avoir flâné des heures dans les boutiques ❤ les motifs japonais sont trop trop beaux en plus!
      Pour le moment la fille du train me plait bien mais je n'en suis qu'à la moitié. Je te dirai! A très bientôt

      J'aime

  2. Je n’ose pas lire La fille du train. Je suis sur le tome 3 de L’amie prodigieuse un autre best seller. Je crois que les marathons d’écriture ce n’est pas si bon que ça. Les challenges oui, s’ils sont courts. D’autant que lorsque l’on se corrige on doit faire pas mal de coupes sombres. Souvent lorsque je me relis, je dois effacer 30 % de mon travail. L’important c’est l’histoire et puis certains jours si on a pas envie d’écrire il ne faut pas se forcer parce que de toute façon ça sera mauvais.

    J'aime

  3. Ce challenge c’était parfait pour me lancer vraiment, comprendre l’importance de l’écriture au quotidien, ca m’a permis de prendre un rythme mais j’ai ressenti que je devais faire un break car en effet, écrire pour écrie un moment ca devient merdique. Et puis j’ai appris beaucoup sur les techniques d’écriture et j’avais sans cesse envie de corriger ce que j’avais déjà plutôt que de continuer la fin du premier jet coûte que coûte.
    Peur d’être décue par la fille du train?

    J'aime

  4. J’ai lu la fille du train, c’est sympa tu verras, promis je ne te dis rien sur la fin, pas de spoiler ici 😉 moi je voyage plus en esprit qu’en réalité car je n’ai pas une âme très voyageuse, j’aime bien mon petit chez moi douillet mais je trouve génial de partir ainsi en voyages partout dans le monde. C’est riche, intense. Ce qui compte c’est d’y trouver sa part de bonheur. Je suis heureux pour toi et ta famille ! Passe un excellent weekend ! @bientôt Bises de Bretagne 🙂 🙂

    J'aime

    1. Coucou Frédéric! La fille du train c’était bien mais je m’attendais à un truc énorme et finalement c’était pas mal. Je ferai surement un petit article.
      Je suis bien d’accord avec toi, quand on est bien chez soi, on ne ressent pas forcément le besoin de bouger loin. En venant m’expatrier je n’étais pas non plus très voyage et c’est finalement ce premier pas qui m’a donné envie de découvrir autre chose. En fait il n’y a pas non plus grand chose à faire au Qatar alors dès que les vacances arrivent on programme de quoi voir autre chose. Je n’ai jamais été en Bretagne mais j’adorerais ceci dit!! Passe une belle semaine, à bientôt 🙂

      Aimé par 1 personne

  5. SI j’étais dans ta situation je me ferais aussi des listes de toutes ces « petites » choses, ces détails qui me manquent! Finalement on se rend compte à quel point ils nous manquent quand on ne peut pas les avoir. Cependant le fait de constamment bouger et ne pas forcément trouver ce dont on a l’habitude permets aussi de se rendre compte que certaines choses ne nous manquent plus du tout!

    J'aime

    1. Oui tout à fait! La télé par exemple, je m’en passe finalement très bien et le fait de m’acheter des fringues, c’est passé en second plan, je le fais avec beaucoup plus de réflexion alors qu’avant j’y allais constamment au coup de coeur. Belle soirée à toi!

      Aimé par 1 personne

  6. Elles sont là les jolies baskets fleuries! 😉 Je crois que je suis aussi accro aux jolis papiers, aux cahiers, aux magazines,… J’ai 120 projets créatifs en tout genre qui mijotent dans ma tête. Tu crois que c’est une maladie? Une maladie heureuse en tout cas.
    Gros bisous de nous 3.

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah mais oui carrément c’est une belle maladie, même si je vais au bout d’un tiers de mes envies créatives (et encore lol) c’est vraiment tout ca qui met de la poésie dans la vie 🙂 Pour ca on s’est trouvées mdr, on se suivrait dans toutes nos petites idées farfelues depuis notre expérience de la danse.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s