Sweet Inspiration

Ma wishlist d’écrivant(e)

Depuis que j’écris (c’est dur encore d’écrire cette phrase sans imaginer les gens se dire « voilà qu’elle se prend pour Camus » mais bref je me soigne pour passer au dessus progressivement). Je rédigerai un petit article une prochaine fois à propos de la difficulté de parler de son projet d’écriture dans son entourage quand il n’a encore abouti à rien du tout.

Entre moi et moi et la communauté de mon blog, j’ai parfaitement admis le fait de vouloir me consacrer pendant quelques mois encore à ce projet, et tout cela suscite donc quelques besoins. Oui j’avoue ne pas pouvoir me contenter d’un crayon et d’un cahier pour écrire.

Voici donc ma wishlist de fille en train d’écrire, d’écrivant pour reprendre le terme de Martin Winckler.

Deux bouquins pour commencer. Ils me font de l’oeil depuis quelques semaines:

Ecriture, Mémoires d’un métier de Stephen King (vous en trouverez une chronique sur le blog Les conseils de Ponine, qui vous donnera assurément envie de l’avoir dans votre bibliothèque) et L’atelier d’écriture de Gabriel Garcia Marquez.

Dans un tout autre ordre de prix, je fantasme sur un nouvel ordinateur. Un Macbook Air si possible, une plume d’un kilo 300 grammes à emmener partout. Un fameux budget, donc clairement ce ne sera pas pour tout de suite. Je vais terminer ce premier projet sur mon vieux, l’achat d’un nouvel ordi sera une belle récompense et surtout un outil pour continuer. Si j’arrive au bout de l’écriture d’un roman, qu’il reste ou non dans un tiroir, j’ai déjà en tête un ou deux autres projets d’écriture.

imagesDans un avenir beaucoup plus proche, j’ai également besoin d’une imprimante. Elle me sera très utile dans la phase de correction. Je n’aime pas relire de longs passages de texte sur écran.

Et enfin, pour accueillir tout ce beau petit matériel, je rêve de me redécorer un joli coin bureau. Un truc un peu zen, avec une belle étagère, un grand tableau en liège pour y épingler des tas de post it – rien à faire, j’aime le papier – et une ou deux plantes vertes. Enfin, des plantes du type cactus qui n’ont pas besoin d’être trop arrosées.

 

Et enfin, pas des moins indispensables…une collection de nouveaux mugs. Je bois absolument tout dans un mug, de l’eau citronnée, du jus de pomme, j’ai définitivement laissé tomber le verre, juste pour utiliser mes jolies tasses un peu plus souvent. Ceux-là viennent de Maison du Monde. On s’éloigne de l’écriture me direz vous mais pas tant que ca dans le fond… une tasse de thé à côté d’un ordinateur sur lequel on travaille, cela représente tout à la fois un danger et un must-have, non? set-de-tasses-2-MDM (1)

 

 

Publicités

7 réflexions au sujet de « Ma wishlist d’écrivant(e) »

  1. Tu m’as vraiment donne envie d’investir dans le livre de Gabriel Garcia Marquez mais je crois que je n’en ais plus les moyens 🙂 je viens de m’offrir un nouvel ordinateur. Ce n’était pas « un rêve  » mais une nécessité. Le mien a rendu l’âme ou presque.

    La boisson (au sens le plus générale ) est un carburant pour l’esprit. Tu as donc tout à fait raison de t’offrir de jolis mugs.

    Pour ce qui est de l’imprimante, tu peux aussi aller à bureau vallée les impressions ne sont pas chères. Les imprimantes « maison » reviennent vite onéreuses en encre et en papier (même si j’use que de papier recyclés bon marché pour mes premières corrections les ramettes défilent vite).

    J'aime

    1. Je suis justement en train de lire celui de S.King 🙂 je comprends pour ton ordi qui comme tu l’écrivais sur ton blog t’a suivi dans tes aventures d’écriture, il y a aussi un attachement au delà du coup financier (qui pique quand même bien), celui sur lequel je travaille n’est pas mon ordi perso mais l’ordi familial et j’ai vraiment envie d’avoir le mien et que personne n’y touche.
      Ce système d’impression est super oui mais inexistant au Qatar, donc même si ça m’ennuie d’avoir une imprimante qui va prendre de la place chez moi ça devient vraiment essentiel.

      Aimé par 1 personne

      1. Un ordinateur c’est comme un journal intime. Souvent j’ai peur que d’autres regardent ce qu’il y a dedans. Un peu comme si je cachais des films pour adulte, alors que non, juste des écrits, des tonnes d’écrits. ^^. C’est certain que c’est un coup, financier, mais il faut parfois. Cette fois, j’ai investi dans du bon matériel (professionnel rien à voir avec ce que l’on achète en boutique ou grande surface) avec un logiciel word professionnel et un bon antivirus (j’ai tué un ordinateur avec un mauvais antivirus plus jamais).
        Je ne pensais pas qu’au Qatar, il n’y aurait pas ce genre de boutique. C’est pourtant bien utile. ^^. Prends le temps de choisir une bonne imprimante, compare les prix notamment des cartouches d’encre, la qualité, les dimensions aussi (selon l’endroit où tu vas la ranger).

        J'aime

  2. Oh mais carrément ! Comme j’adooooOOOre tout ça ! Cela reflète à merveille le « hygge » des danois, c’est-à-dire l’amour que tu distilles autour de ton projet, ce cocon de confort que tu crées avant même de créer le fond… Je suis sûre que l’écriture s’en ressentira ! (et je viendrai bien boire un thé citron avec toi, moi, quand tu fais des pauses d’écrivain ! paraît que ça aide à relancer l’écriture z’aussi !) Bises !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s